Randonnée "Joelette" via le Mont Ours

Publié le par PHILOU

   Ce dimanche 9 novembre où le beau temps était enfin revenu , le club Rando06 avait décidé d'organiser une randonnée ouverte à tous en partenariat avec l'antenne locale de l'APF afin de faire participer des personnes vivant avec un handicap moteur.
    

 

    Nous nous sommes donc retrouvés à plus de 30 au pied du village de St Agnés dans l'arrière pays mentonnais vers 9h30 , avant de nous diriger sur la route stratégique qui mène au Mt Ours après le col des Banquettes où nous avons garé les véhicules pour préparer le montage de 2 Joelettes.

 

   Cet appareil de transport qui ne comporte qu'une seule roue qui lui permet de se faufiler dans les sentiers les plus étroits est l'invention d'un accompagnateur en montagne, Joel Claudel , qui voulait pouvoir continuer à emmener en balade son neveu myopathe.
   Cet engin d'environ 11 kg est pliable pour faciliter son transport et les opérations de montage et démontage sont désormais simplifiées depuis les dernières mises au point.

 

 

   C'est donc avec entrain et bonne humeur que nous avons gravi le faible dénivelé qui devait nous mener au Mt Ours en prenant le soin de nous relayer régulièrement afin de partager au mieux cet effort inhabituel mais tellement gratifiant.

 
 

 

   C'est donc là , à 1239 mètres d'altitude, sur le plateau du Mt Ours que nous avons pris une bonne collation aux alentours de midi.
   Le fort du Mt Ours construit en 1898 sur la ligne dite "Seré de Rivières" avait pour vocation de contrôler le passage sur le col des Banquettes et servait de relais optique entre les forts du Mt Agel et du Barbonnet.
   Ce fortin maçonné de deux étages est entouré d'un mur d'enceinte.

 
 
 

   Cette page d'histoire tournée, nous avons entamé la descente vers le chemin qui mène à la baisse du Loup , à travers de jolis sous-bois, et qui est parsemé de feuilles mortes et de beaucoup de cailloux que les dernières pluies avaient fortement raviné.

 

 
 
   Vers 14h30 , nous avons rejoins la piste qui mène au col de Verroux et à la pointe de Siricocca mais en sens inverse afin de terminer la boucle en direction des voitures et en surplombant le ravin de Verroux, couver de brouillard à ce moment-là , où coule la source du Borrigo.

 

 

   A 15h30, la randonnée était terminée et cette journée particulière nous aura fait partager un peu de notre bonheur avec ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir en profiter aussi souvent que nous.
   Bravo et merci à Matthieu, Philippe et Jean, nos trois animateurs du jour, pour cette belle initiative. Je n'oublie pas Fabrice même s'il n'était pas là car je sais qu'il est aussi impliqué.

Publié dans RANDONNEE

Commenter cet article