Randonnée dans la Gordolasque via le lac Autier

Publié le par PHILOU

   Moins connue que la Roya, la Vésubie ou la Tinée, la Vallée de la Gordolasque mérite le détour avec son pittoresque village de Belvédère.
                   
    Du gîte rural "Le relais des Merveilles" situé à 1568 m d'altitude où vous pourrez passer la nuit et déguster la cuisine familiale très prisée des randonneurs , vous prendrez la route dans le sens de la montée jusqu'au pont de Countet ( 1692 m ) point de départ et entrée dans le Parc National du Mercantour.
   
     A la balise 412, direction lac Autier , refuge de Nice à gauche juste avant le pont, le décor est déjà splendide et le sentier quasiment plat chemine tranquillement le long de la Gordolasque où l'on peut admirer l'autre rive  ,à une centaine de mètres , un dôme rocheux et plus loin sur la gauche un abri de berger puis le site d'initiation à l'escalade
  
  
 
      A la balise 414, nous découvrons un petit pont sur notre droite, qui nous mènera au lac Autier avec la fin de la partie plate et une jolie vue sur la cascade de l'Estrech dominée de part et d'autre par le mont du Grand Capelet et le Mont Neiglier.
      A partir de cet endroit, la montée se fait sans discontinuer dans le vallon d'Autier par un sentier en zig-zag et très escarpé dans les pentes herbeuses coincées entre les pointes de l'Estrech et les rochers du Muffié.

   

     

      A l'altitude 2050 , le sentier atteint horizontalement le torrent que l'on traverse à gué et le parcours se poursuit dans les pentes très raides clairsemées d'éboulis où l'on peut apercevoir les premiers chamois sur la rive gauche.
  

     

     On atteint le but de la randonnée en débouchant sur un replat de pâturages d'où l'on découvre le lac Autier dominé par les têtes du Basto et du grand Capelet au terme d'un effort soutenu après avoir gravi plus de 500 m de dénivelé sur une distance assez restreinte.

  
  

     
          Ce lac situé à environ 2250 m d'altitude est l'un des plus beaux du Mercantour avec ses prairies alpestres garnies de rhododendrons. C'est un endroit magique dans ce cirque de roches arides parsemées de quelques névés et d'où l'on peut prolonger la randonnée pour se rendre à la baisse du lac Autier ( 2637 m ) ou la baisse de la Valmasque via la vallée des Merveilles.
  

     
                      

   Cette randonnée dont le dénivelé total est de l'ordre de 650 m ne se fait pas sans effort mais la durée totale de 4h30 aller-retour ne pose pas de problèmes majeurs en gardant un rythme régulier pour aller pique-niquer au bord du lac , car ce n'est que du pur bonheur.

                   LE RELAIS DES MERVEILLES

     

Publié dans RANDONNEE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article