Un an après, le virus "EGO" résiste au PS.

Publié le par PHILOU

   Après avoir écrit plus d'une douzaine de livres , plus que moins à l'encontre de notre courageuse candidate Ségolène Royal, voilà qu'en prévision du congrès de novembre qui décidera de l'avenir de notre parti , la multiplication des candidats (tes) s'intensifie de jour en jour au détriment de l'unité souhaitée par les militants.
  


   Il y avait les incontournables que sont Fabius, DSK et Lang dit les "éléphants" , il y a les "lionceaux" Montebourg, Valls, Dray ou Hamon et  voilà maintenant Martine Aubry, Pierre Moscovici et Bertrand Delanoé.
   Il ne manque plus que Mélenchon , Lineman, Lebranchu , Guigou et pourquoi pas celui qui a tant brillé en 2002 mais qui dans l'ombre se délecte en soutenant  "Notre Dame de Paris". 
   Et oui Jospin c'était un faux départ, le voici le 24 mai à la Mutualité (photo ci-dessous) pour préparer l'avenir du libéralisme social , vous connaissez, moi pas du tout ou alors j'ai des lacunes.

    
             

   
Bertrand serait, parait-il , plus compétent que Ségolène sur les dossiers clés car il est maire de la capitale , réélu brille ment d'ailleurs , mais également très sensible au libéralisme et donc au capitalisme. Pauvre Jaurès que ne faut-il pas entendre depuis un an à gauche comme à droite hélas. Devons nous renier notre identité pour rénover le parti ?
   La compétence, parlons en, Ségolène Royal présidente de région en lieu et place de l'ancien premier ministre Raffarin, trois fois Ministre ou Secrétaire d'Etat, avec des résultats plus que convaincants, alors Messieurs , arrêter un peu et prenez du Mallox pour les aigreurs d'estomac.
   Nous voulons un ou une premier (e) secrétaire qui puisse gérer la crise actuelle de la gauche modérée en y intégrant des valeurs nouvelles ou abandonnées qui ne remettent pas en cause nos idéaux mais qui les actualisent face aux besoins nouveaux de notre société.
   Je crois en la démocratie participative car elle a le mérite de donner la parole à la base , au peuple et ainsi pouvoir présenter une synthèse proche des préoccupations de chacun de nous en respectant nos sensibilités qui tant ignorées depuis plus d'un an.
   

                                                                                                                   
   Toutes les attaques portées indirectement mais malicieusement contre Ségolène Royal ne font que nous discréditer auprès des électeurs qui ont été plus 17 millions à voter pour elle et à l'avoir soutenue , seule contre tous.
   Que fait le 1er secrétaire, François Hollande, pendant ce temps là ? Comme à son habitude, il laisse dire, ironise et profite peut-être de cette nouvelle "donne" pour éventuellement tirer les marrons du feu, le moment venu.
   Je pensais que les "ténors" socialistes, à moins qu'ils soient "sopranos" maintenant, avaient compris que la défaite de Mai 2007 était en grande partie le résultat de la division des troupes que Nicolas Sarkozy avait, lui, brillamment réussi à mener à la bataille.
   Il ne s'agit pas de dire que seule , Ségolène doit être candidate mais de faire comme elle  qui ne prononce  jamais la moindre critique désobligeante à l'égard des ses adversaires potentiels, et sur ce point les militants qui ne veulent pas la guerre des chefs seront en tenir compte le moment venu.

   Seuls les projets de chacun ainsi que sa capacité à rassembler feront la différence. En fait, il semblerait que le duel  se dessine actuellement entre Ségolène Royal et Bertrand Delanoé.


 

   Et bien s'il faut choisir entre une candidate trop écologiste et un candidat séduit par le libéralisme, je pense que les militants ne se tromperont pas en novembre et désigneront celle qui nous a tous fait rêver en 2007 et qui portera avec "audace" et "conviction" le flambeau de la gauche moderne en 2012.
   Et pour conclure, je vais m'inspirer de son dernier livre "Ma plus belle histoire ... c'est vous" et te dire Ségolène, "Notre plus bel espoir, c'est toi".

Publié dans POLITIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article