40 ans après , 68 court toujours......

Publié le par PHILOU

    Un coup de tonnerre dans un ciel serein ? Une révolution ? Une crise de civilisation ? Quel sens donner quarante ans après , aux évènements de Mai 68 ?
    Ces questions ont souvent été posées et j'ai tenté moi-même d'y répondre dans un précédent article mais il faut y revenir au moment où Daniel Cohn-Bendit fait le bilan dans son livre paru le 3 avril dernier aux éditions de l'Aube sous le titre " FORGET 68 ".

          CDB reçu dernièrement à l'Elysée par N.Sarkozy

 



    Selon lui, il n'y a rien à liquider , mais tout à inventer pour changer de politique.
    Si Mai 68 a vraiment réussi c'est parce que la base de la liberté et de la démocratie , c'est bien l'égalité des hommes et des femmes ; cette évolution démarre cette année là pour se prolonger évidement à travers les décennies suivantes.
    On reste parfais scotché à des catégories politiques dépassées :
capitalisme contre socialisme, le bien contre le mal, l'Etat contre le Marché, le Marché contre l'Etat.
    L a question qui se pose à nous est celle de la dynamique positive de cette chose extraordinaire qu'est la liberté individuelle.

                    SLOGANS LES PLUS UTILISES EN 68 

     " Sous les pavés, la plage " "Aimez-vous les uns sur les autres"
                "Soyez réalistes, demandez l'impossible"
     "Désirez la réalité, c'est bien ! Réalisez ses désirs , c'est mieux !"
             "La barricade ferme la rue, mais ouvre la voie"



    Comment arriver à la liberté dans une perspective de cohésion collective ? Une partie du succès de S. Royal repose sur cette idée du participatif en politique, notamment à travers le Net qui crée un "NOUS" où tout le monde est intelligent et participe.
    Du point de vue de la conception de la liberté et de l'autonomie de l'individu, je pense qu'on a gagné. Ce n'est plus une question mais un acquis reconnu par tous et qui va littéralement de soi.

  

    Quarante ans après, on a pas toujours trouvé la clé de la modernisation politique française et après l'incarnation du modernisme royaliste de Giscard, le royalisme de de gauche de Mitterand c'est aujourd'hui le gaullo-bonapartisme-berlusconien qui maintient en état la hiérarchie.
    Deux incompréhensions majeures de 68 méritent notre attention. La première c'est celle de Sarkozy et de la droite, pour qui tous les maux de la France d'aujourd'hui découlent de 68 : l'individualisme, les parachutes dorés, la société désintégrée, le dysfonctionnement de l'école, la révolte des banlieues.
    Pour avoir écrit sur les murs " il est interdit d'interdire" la génération 68 serait responsable de tout ce qui va mal en France.
    Sarkozy pense que 68 a échoué parce que ce fut terrible pour la Société et pour les autres parce que la prise de pouvoir n'a pas eu lieu.
En fait Mai 68 et sa révolte ont entamé un processus de transformation de la société et en même temps a été pris dans les contradictions de ce processus.

  


 



    Mais en fin de compte , Mai 68 ne fut-il pas un mouvement non seulement de modernisation des moeurs dont tout le monde a bénéficié mais aussi de dénonciation du régime des experts et des politiques qui savent pour les autres ? Et bien oui, je le pense , car il devait amorcer également la critique du consumérisme et du productivisme et matérialiser les premiers pas de la conscience écologiste.

    En conclusion, Mai 68 a été , je pense , un formidable accélérateur pour la société en matière de moeurs , de sexe , de condition de la femme , de culture , et pas qu'en France d'ailleurs.
    Les plus jeunes sont plus intéressés par cette époque que les jeunes quadras qui éprouvent un ressentiment vis à vis des soixante-huitards.
    C'est normal, car les historiens disent qu'il faut quarante ans pour comprendre un phénomène. Qu'avant c'est trop tot. On y est ! Et alors 2008 serait-il un recommencement ?

              VIDEO DES MANIFESTATIONS DE MAI 68




    Après 3 semaines de silence, le général de Gaulle fait l'analyse d'une société sans âme , emplie d'aspirations légitimes à une autre vie. Soucieux d'ouvrir une 3° voie plus attachée à la personne humaine, il avance en réponse à la crise , le thème gauliste de la participation repris dernièrement par N.Sarkozy.

                            VIDEO DE GAULLE



                                                       VIDEO  REACTIONS AU DISCOURS

Publié dans POLITIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article