La colère gronde mais la France est ch'titoyenne

Publié le par PHILOU

Les délires financiers révélés par l'affaire des dirigeants de l'UIMM au prix d'un fameux rififi au sein du MEDEF , de la défiance au pugilat , et les augmentations de prix ahurissants stigmatisés par l'enquête de 60 millions de Consommateurs , on patauge comme jamais dans les histoires de " marges " , de salaires obscènes et de " profits " insensés.

Pendant ce temps , la pauvreté en France augmente plus vite que les prix et l'on voit comment , depuis vingt cinq ans , par le truchement du travail à temps partiel , la précarisation , l'humiliation , la progressive mise à l'écart de plusieurs millions d'hommes et de femmes de ce pays , les SDF se multiplient sur nos trottoirs et les responsables des Restos du Coeur clament leur effroi devant l'augmentation exceptionnelle des urgences sociales.

             undefined

 Avons nous la berlue quand nous écoutons les assistantes sociales , les inspecteurs du travail ou les magistrats évoquer les nouvelles détresses qu'ils doivent gérer au quotidien par la multiplication pathétique de ces " travailleurs pauvres ".
 Alors que l'UMP ( univers des moins pauvres ) ne s'étonne pas qu'un homme politique comme Olivier Besancenot ait de si beaux jours devant lui et que les "prolos" préfèrent le cinéma de Dany Boon aux réceptions élyséennes de nos gouvernants à la mode "bobos".

                    undefinedundefined
Et oui , Bienvenue chez les Ch'tis fait un carton avec plus de 5 millions d'entrées en deuxième semaine car le rire est une façon de réparer la tristesse comme le dit si bien l'auteur du film.

A l'heure qu'il est , tout le monde ou presque l'a vu et aimé , et moi le premier , sudiste que je suis , marié à une femme du nord ( Lille ) depuis plus de 37 ans .
On peut tout dire en effet sur les causes de ce carton. C'est une vraie comédie populaire avec humour et éloge des gens simples , du service public ( les héros sont des postiers ), de la barquettes de frites sur la grand place et de la solidarité de voisinage qui sont une vaccination contre l'ignoble " bling-bling " à la montre Rollex qui nous étouffe depuis dix mois.
Ce film célèbre, non seulement la France d'en bas , mais encore cette autre inconnue , la France d'en haut , je parle de celle d'en haut de la carte et quelque chose de rare , une identité forte mais parfaitement ouverte et acueillante.

Magnifiquement porté , soit dit en passant , par deux fils d'immigrés algériens ( Dany Boon et Kad Merad ) , ce nouveau communautarisme nous ouvre grand les portes et les coeurs et nous demande qu'à vous faire une place autour de la table où il y aura de la bière , de la frite et de la rigolade pour tout le monde.
On aime tous aller voir au cinéma le monde comme on voudrait qu'il soit car quoiqu'il arrive " I'vaut mieux rire qu'd'braire , all grimace , all est plus belle " comme on dit chez les ch'tis.

                                                                                                         undefined 

Commenter cet article