Ca va mal finir !

Publié le par PHILOU

 C'est le titre du dernier livre de François Leotard , ancien ministre de la culture et de la défense dans les gouvernements Chirac et Balladur ,  à l'encontre de son ancien ami NICOLAS dans lequel il confesse déjà " mal dormir " depuis qu'il a voté pour lui.
Le dernier exploit de Sarkozy est d'opposer la Cour de Cassation au Conseil Constitutionnel sur la rétention de sureté des criminels déjà condamnés. 
Cette décision le fait sortir de ses gongs au point de dire : je savais que je m'étais trompé ; cette fois , je suis estomaqué. "

Pour Pierre Mazeaud, ancien président du Conseil Constitutionnel, gaulliste historique et juriste émérite, l'avis demandé au premier président de la cour de cassation qui est le plus haut magistrat de France n'est pas choquante tant qu'on reste dans le respect de la décision du Conseil Constitutionnel qui " s'impose à tous ".

En ce qui me concerne, cette loi ne me semble pas etre le problème mais la rétention de précaution est une mauvaise mesure. L'atténuation de cette loi par le conseil constitutionnel n'a pas vraiment satisfait notre président qui , comme à son habitude veut passer outre pour la rétroactivité de la rétention en bousculant les règles de notre constitution.

C'est François BAYROU qui le premier , pendant la campagne présidentielle , a dit que Nicolas Sarkozy représentait une menace pour les valeurs de la République. Aujourd'hui , il ne peut  que constater que tout le monde communie dans la sarkophobie.
"Ca ne peut pas durer comme ça pendant cinq ans , il va y avoir un accident. Quand les ponts se rompent entre un présient et le peuple , il se produit forcément quelque chose ".

L'opinion de ces trois hommes politiques de " droite " n'est pas négligeable et doit nous faire réfléchir quant au malaise actuel généré par les décisions " improvisées" du chef de l'état comme l'a souligné denièrement Ségolène ROYAL.

Alors , la France va - t - elle connaitre une crise sans précédent ? Y aura - t - il une Bérézina municipale ?
Les réponses dans quelques mois en attendant les premiers résultats  le 9 et le 16 mars.
undefined

Séance pleinière du Conseil en Novembre 2007.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article